Chaque individu possède des caractéristiques propres qui influencent la façon dont il se comporte au sein d’une organisation.

1/ Les facteurs d’influence du comportement

A/ La personnalité

 La personnalité est composée d’un ensemble de caractéristiques propres à chaque individu. Elle se traduit par des façons habituelles et persistantes d’agir, de percevoir son environnement et sa propre personne. Une partie des comportements des individus peut s’expliquer par les traits de personnalité.

 Une typologie simplifiée des types de personnalité permet de décoder l’influence de la personnalité sur le fonctionnement individuel.

 On peut ainsi distinguer des personnalités opposées: introvertie/extravertie; autonome/soumise, stable/instable; logique/affective.

Introversion
Extraversion
L’introverti se replie sur lui-même, peut manquer de confiance.

L’extraverti éprouve du plaisir, est tourné vers l’autre.

Logique

Affectif

Une personne logique est une personne rationnelle et méthodique. Elle fait appel à sa raison.

L’affectif réagit en fonction de ses émotions.

Stabilité

Instabilité

Un individu stable est un individu d’humeur égale. Il semble équilibré.

Un individu instable peut avoir une humeur changeante selon les circonstances.

Autonomie

Soumission

Une personne autonome décide de ses agissements de manière indépendante.

Une personne soumise est plutôt dépendante et obéissante.

B/ L’émotion

Le mot « émotion » provient du mot français « émouvoir ». Il vient du latin motio, qui signifie « mouvement ».

Une émotion est une réaction à un stimulus affectif, environnemental ou psychologique. L’émotion ressentie par rapport à une situation est propre à chaque individu, à son passé et son histoire de vie, ses capacités intellectuelles, son état psychologique.

L’émotion est une réaction rapide, temporaire, involontaire, liée à un événement particulier. Elle peut se manifester par divers troubles physiologiques ou mentaux plus ou moins visibles (rougeurs, tremblements, oublis, augmentation du rythme cardiaque…). Une même situation implique des émotions différentes suivant l’individu concerné, le contexte et l’implication. L’émotion est à distinguer du sentiment qui est affectif mais sans manifestation physique.

On distingue six émotions de base : la peur, la joie, le dégoût, la colère, la surprise et la tristesse.

Les  émotions se manifestent par des expressions faciales, gestuelles, posturales ou vocales qui communiquent aux autres ce que nous ressentons. Ces différents états entraînent une adaptation de l’individu.

Émotion Définition Traduction comportementale
La joie Émotion associée à un événement positif.

Elle donne l’impression de faire des progrès raisonnables vers un but qui tient à cœur.

Sentiment passager qui apporte du bonheur, de la gaieté.
La tristesse Émotion qui survient lorsque l’on constate une perte. État d’inaction dans lequel une personne abandonne l’idée de lutter.
La colère Elle survient face à une situation jugée dévalorisante ou menaçante pour soi. Elle peut avoir un effet bénéfique lorsqu’elle motive une personne à développer des habiletés dont elle a besoin pour prouver qu’elle a raison.
La peur Émotion qui apparaît face à une situation de danger. Mise en place d’une protection visant à mieux gérer cette émotion.
Le dégoût Sentiment d’aversion, de répulsion. Refus par rapport à nos valeurs.
La surprise État de quelqu’un qui est frappé par quelque chose d’inattendu. Absence de réaction pour gérer ce qui est inattendu.

 

C/ La perception

La perception est un processus de sélection, d’organisation et d’interprétation des informations collectées par les sens (la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et le goût).

mécanisme de perception

Le processus de perception comporte plusieurs étapes :

  1. la sensation : les sens réagissent aux stimuli et collectent ainsi des informations du monde extérieur,
  2. l’attention : c’est la concentration mentale portée par l’individu sur un objet déterminé ;
  3. la compréhension : l’information est classée et interprétée par le cerveau ;
  4. la mémorisation : l’information est conservée ou oubliée selon l’importance du stimulus.

La perception est une fonction essentiellement cognitive. Elle consiste à interpréter l’environnement sur la base des informations issues des sens. Ces informations, étant spécifiques de chaque stimulation sensorielle, sont à la fois fragmentaires et structurées : par exemple, nous remarquons simultanément trois points et le triangle qu’ils forment entre eux. Notre perception est également liée à une identification d’objets

En vidéo

Une erreur de perception d’une situation, à cause d’un contexte particulier.

En vidéo

les facteurs du comportement (1)

fond quizz

2/ Les relations attitude et comportement

A/ L’attitude

L’attitude est une prédisposition à agir. Elle résulte des influences reçues de son milieu social, son éducation, son expérience personnelle, qui le prédisposent à adopter un comportement particulier ou à porter un jugement.

L’attitude est interne à l’individu. L’attitude résulte de la personnalité et de l’identité, des éléments propres à l’individu, mais aussi d’éléments du milieu dans lequel il vit. Elle s’appuie sur l’expérience personnelle.  L’attitude est  acquise par l’individu. Elles se développe et évolue au cours de sa socialisation. Elle est  plus ou moins durable et peut changer en fonction du vécu.

L’attitude établit donc une relation entre un individu et un « objet » (valeur, idée, situation, personne). Cette relation peut varier d’une position « très favorable » à une position « très défavorable », avec toutes les nuances intermédiaires. Elle conditionne les réactions en fonction de ce que l’individu a retenu de positif ou de négatif.

Par exemple, une personne peut développer une attitude basée sur le fait que faire plaisir aux autres est importante, et ne oser pas dire « non ». Cette même attitude peut être nourrie par la peur de déplaire, ou encore de ne pas blesser l’autre.

B/ Les composantes de l’attitude

L’attitude se décompose en trois éléments

  • la composante cognitive : elle reflète l’ensemble des idées, des connaissances, des croyances d’un individu à l’égard d’un objet ou d’une idée ;
  • la composante affective : elle permet de déterminer l’appréciation, les sentiments à l’égard de l’objet ;
  • la composante conative (ou comportementale) : elle montre la prédisposition à entreprendre une action.

L’attitude d’un individu traduit son état intérieur et permet à son entourage de s’adapter. C’est elle qui définit le comportement de l’individu.

Les composantes de l_attitude (1)

C/ Le lien entre attitude et comportement

L’attitude est liée au comportement de l’individu. Le comportement est constitué par les actions et réactions d’un individu, observables de l’extérieur, dans une situation donnée. Si l’attitude ne se voit pas et correspond à l’intention d’agir, le comportement se voit et renseigne sur l’attitude. La plupart du temps, il y a cohérence entre attitude et comportement ; le comportement est alors le reflet conforme d’une attitude ; on parle de « consonance ».

Cependant, l’individu peut adopter un comportement contraire à son attitude ; on parle alors de « dissonance ». La dissonance provoque une tension chez l’individu, qui tentera alors de s’y soustraire en modifiant son comportement ou son attitude.

fond quizz

download
Télécharger

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s