Vous avez réalisé une étude documentaire, collecté un grand nombre d’informations, sélectionné ces dernières en fonction de leurs pertinences, fiabilité, actualité. Il vous faut maintenant leur donner du sens, à travers un commentaire structuré qui s’appuie sur votre analyse. Il faut faire “comme si” le lecteur de votre commentaire  ne connaissait pas le sujet.

Votre objectif est de montrer à votre correcteur que vous avez compris le thème, saisi les enjeux sous-jacents et que vous êtes capable de développer une réflexion autour. Il ne faut PAS que cela soit exprimé clairement dans votre texte (PAS de “j’ai compris que…”, etc.), mais c’est le but réel de votre travail.

 

Quatre grandes étapes à respecter

  1. Décrypter les documents
  2. Les décortiquer en profondeur
  3. Structurer le plan du commentaire
  4. Rédiger l’analyse

1/ Le décryptage de documents

Repérez les éléments clés

Vous allez commencer par les lire dans leur intégralité pour identifier les éléments clés. Ces éléments clés peuvent être des acteurs économiques, des indicateurs (CA, volume du marché, en volume en valeur) et géographiques (marché français, européen…). Vous devrez ensuite sélectionner les informations pertinentes tout en gardant une trace de la source d’information que vous allez utiliser.

Prendre en compte le contexte et la chronologie

Gardez en texte le contexte dans lequel ont été rédigés les documents utilisés (crise économique, mouvement social, scandale éventuel etc). Organisez ces documents de manière chronologique, ceci vous permettrait d’identifier les tendances d’un marché par exemple, les évolutions d’indicateurs

 

2/ Décortiquer en profondeur

Problématiser

Un peu comme pour une dissertation, il faut définir une question qui permettra d’aiguiller votre argumentation. C’est un questionnement ou une hypothèse, dont il faudra démontrer la véracité et examiner les subtilités tout au long du commentaire.

C’est INCONTOURNABLE ! Sinon vous allez vous noyer dans les détails et paraphraser, sans apporter de réelle analyse. La problématique va vous permettre de toujours rester sur le bon chemin. À chaque remarque que vous ferez,  il faudra toujours vous demander en quoi elle vérifie ou infirme la problématique. La problématique définit l’éclairage que vous donnez au texte, elle guide l’interprétation que vous en faites.

Une fois que vous avez cette question directrice, reprenez le texte et repérez précisément les quelques idées principales (entre 2 et 4). Ces éléments sont soit regroupés en paragraphes cohérents, soit disséminés dans le texte, dans ce cas, rassemblez-les en utilisant différents marqueurs de couleur par exemple.

Creuser

Confrontez tous les éléments à votre problématique. Cela permet de donner un angle à votre analyse, votre projet de lecture/problématique est un parti pris d’interprétation, et afin de le justifier, il faut attester des preuves que vous trouvez dans le texte.
Cette lecture très précise vous évitera de faire des contresens, et vous évitera aussi de plaquer des interprétations artificielles.  Il faut éviter la paraphrase

3/Réaliser un plan

Le plan est très important dans n’importe quel devoir écrit et même à l’oral. En effet, il permet de structurer vos idées. Si le plan du devoir est bien construit, il laisse apparaître un raisonnement logique.

  • Une fois que vous avez trouvé une problématique, il faut rassembler vos idées. Notez tout ce qui vous passe par la tête et qui a un rapport avec votre problématique. Tout ce qui peut être susceptible d’apporter une réponse est valable. C’est LE moment du devoir où vous pouvez vous permettre de vous lâcher alors n’hésitez pas, laissez libre cours aux associations d’idées… attention cependant à ne pas partir en hors sujet.
  • Lorsque vous arrivez à épuisement de vos idées, il faut les ordonner. Il s’agit de classer vos idées par thèmes, qui laisseront apparaître les grandes lignes de votre plan. Organisez ensuite ces idées en utilisant des numéros (partie I/ grand A petit a …) ou un code couleur pour vous repérer. L’ensemble doit s’enchaîner de façon fluide et logique, il ne doit pas y avoir de répétitions ou d’incohérences. Et bien entendu, le plan détaillé doit répondre à la problématique posée.

À partir de la collecte que vous avez faite lors des deux premières étapes, il faut synthétiser les éléments en grands ensembles, de façon à répondre à la problématique. C’est ça le plus important : la problématique est votre guide, et vous trouvez plusieurs façons d’y répondre à travers les éléments du texte.

 

4/ Rédiger

Les règles de rédaction: Une introduction

La construction d’une introduction est toujours la même :

  • Attirez l’attention du lecteur grâce à un élément contextuel, l’accroche (appelée aussi amorce).
  • Présentez le thème, l’étude
  • Posez la problématique
  • Présentez les grandes parties du plan (sans mentionner partie 1, partie 2, etc., cela doit sembler fluide).

Evitez les formules bateau du type « dans un premier temps, nous allons voir… ». Préférez les formules telles que « après avoir vu …, nous nous pencherons sur … » ou bien « d’abord … ensuite … enfin ».

Conseils de rédaction

Pensez bien à vos transitions. Il faut penser le plan détaillé comme un squelette, et maintenant vous allez devoir ajouter de la chair autour des os, pour que l’on sente la structure sans qu’elle soit dite explicitement.

Faites attention à votre niveau de langue : il ne faut pas utiliser de formule alambiquée, le but est de clarifier le texte. Utilisez les mots de façon adéquate : si vous avez un doute sur le sens d’un mot, ne l’utilisez pas. Enfin, ne soyez jamais familier !

Il faut démontrer, donner du sens, argumenter vos propos, par une suite logique d’arguments. Vos affirmations doivent être validées par des données, des exemples. Vous devez qualifier, raisonner, donner un angle technique à vos propos. Ainsi, vous parlerez d’évolution, de croissance de la demande effective, de part de marché, de position commerciale et pas uniquement “Nike domine le marché par des produits innovants”, mais “sur un marché du running dont la demande effective est en croissance de 18%, Nike affirme sa position de leader généraliste grâce à un positionnement distinctif basé sur l’innovation et la performance”

La conclusion

Puis rédigez aussi au brouillon votre conclusion en 10 minutes (ce sera bien pratique quand vous paniquerez à la fin de l’épreuve), qui se construit en deux temps :

  • Bilan du commentaire en répondant de façon synthétique à la problématique
  • Ouverture

Rappel des bonnes pratiques

  • Ne ressortez pas votre cours s’il n’y pas de lien avec le sujet, c’est le meilleur moyen de dériver en hors sujet
  • Aérer votre copie et laisser apparaître votre plan à l’aide de sauts de ligne, d’alinéas…
  • Ne développez qu’une idée par paragraphe : une idée, un exemple
  • Terminez votre plan détaillé et soyez sûrs d’avoir toutes les idées avant de vous lancer dans la rédaction
  • Si vous faites un commentaire, ne tombez pas dans le piège de suivre le texte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s