SCIENCES DE GESTION ET NUMÉRIQUE

Les sciences de gestion ont pour objet l’étude de l’action conduite de façon collective par des groupes humains organisés. Elles s’appliquent aux aux organisations dans toute leur diversité, qu’elles soient issues du secteur marchand ou non marchand (entreprise, association, organisation publique). En analysant les ressources internes (humaines, financières, technologiques) et l’environnement (sociétal, économique, politique etc), elles apportent au management des connaissances sur les dimensions humaines et technologiques des organisations et constituent, par la diversité de son champs d’étude, une aide à la décision.

Les sciences de gestion sont donc structurée par l’étude interdisciplinaire de la résolution de problèmes et de la prise de décision dans les organisations humaines. Elles intègrent le marketing, la stratégie, la finance, les ressources humaines et l’analyse organisationnelle, les systèmes d’informations et l’analyse de données.Elles s’inspirent aussi d’autres disciplines comme la sociologie, la psychologie afin d’appréhender le fonctionnement et les aspirations des acteurs au sein d’une action collective.

Sous l’effet de la diffusion des technologies numériques (intelligence artificielle, automatisation, robotique, etc.), les organisations se transforment, comme l’ensemble de la société. Les sciences de gestion incluent donc cette transformation dans son étude.

Champs d’application

Leurs champs sont très ouverts : analyse des processus de décision et de leur impact au sein des organisations, conception d’outils et d’indicateurs de gestion, structuration et maîtrise de l’information et de la communication, mesure de l’influence des technologies, représentation de la réalité pour l’étudier, analyse des relations avec l’environnement… Leur spécificité tient, notamment, au souci de prendre en compte les dispositifs étudiés ou conçus et la mesure de leurs effets sur l’organisation, ses acteurs et son environnement.

Le programme de première STMG

Le programme se répartit autour de quatre thèmes

De l’individu à l’acteur

Numérique et intelligence collective

Création de valeur et performance

Temps et risque