Les acteurs, limités par leurs ressources, compétences et temps, se sont peu à peu spécialisés dans une production basée sur une aptitude ou des ressources qui leur étaient propres (guerriers, agriculteurs, forgerons…). Mais étant spécialisés, ils ont dû se procurer auprès de nouveaux acteurs les biens qu’ils ne produisaient plus, développant des échanges.

 

1/Les échanges économiques entre des agents spécialisés

1. Les choix économiques et la spécialisation

Au sein d’une économie, les agents économiques ne produisent pas tous les biens et services nécessaires à la satisfaction de leurs besoins. Ils sont contraints d’effectuer des choix économiques et de se spécialiser dans certaines activités. Les revenus tirés de ces activités (la fabrication d’un produit, travailler pour une entreprise, etc.) permettent ensuite aux individus de consommer les biens et services proposés par d’autres.

2. Les échanges entre les agents économiques

Ce sont les échanges entre les agents économiques qui permettent à chacun d’obtenir les biens et services qu’ils n’ont pas pu produire en raison de leur spécialisation. Ces échanges ne peuvent avoir lieu que si chacun des agents qui y participent en ressort gagnant : on dit que les échanges doivent être « gagnant-gagnant ».

 

3. La diversité des échanges

Les échanges entre les agents économiques peuvent recouvrir deux formes principales selon l’économie dans laquelle on se situe :

– dans une économie de troc, la monnaie est absente, et les biens et services sont échangés contre d’autres biens et services ;

– dans une économie monétaire, la monnaie est présente, et les biens et services sont échangés contre elle. Dans une telle économie monétaire, les échanges économiques peuvent être soit marchands, soit non marchands. Au cœur des échanges marchands se retrouve la volonté pour les entreprises de réaliser des bénéfices/profits, alors que ce n’est pas le cas au cœur des échanges non marchands (biens et services publics, services des associations).

4. Le marché comme lieu des échanges

Le marché est un lieu où se déroulent des échanges entre des agents économiques. Il existe autant de marchés qu’il existe de biens et services à échanger (exemples : marché de l’automobile, marché des lecteurs de musique, marché des voyages, etc.).

Un marché peut être soit physique, soit virtuel. Il est dit physique lorsque les biens et services échangés sont réels (exemple : l’achat de disques en point de vente) alors qu’il est dit virtuel lorsque les biens et services échangés sont justement virtuels (exemple : les biens numériques).

 

L’économie de marché

l’économie de marché découle des échanges rendus nécessaires par une plus grande spécialisation et une plus large division du travail.  Chacun produisant une catégorie spécifique de bien doit fatalement échanger avec les autres pour se procurer les biens qu’il ne produit plus et ainsi satisfaire l’ensemble de ses besoins.

L’économie de marché est donc basée sur la spécialisation des agents, la loi de l’offre et de la demande, la libre concurrence  et la liberté d’entreprendre

 

2/ Le circuit économique

Le circuit économique est une représentation schématique des échanges en termes de flux entre les différents acteurs économiques.

Il permet également de mettre en évidence les conséquences en cascade d’un changement de comportement de l’un ou l’autre des acteurs ou d’une de leurs décisions (hausse des impôts, baisse de la consommation…).

Un échange est un flux qui circule entre deux acteurs économiques à l’occasion d’une opération économique.

La représentation simplifiée des échanges

L’exemple d’une économie simple à deux agents

Supposons une économie composée de deux agents seulement :

– les ménages, dont la fonction économique est de consommer ;

– les entreprises, dont la fonction économique principale est de produire des biens et des services.

Les relations entre ces deux agents prennent la forme du schéma suivant :

C’est un circuit simplifié, c’est-à-dire une représentation de l’activité économique qui met en évidence les flux unissant des agents.

 

Les flux d’échanges

Cette représentation fait donc apparaître des flux. Un flux désigne une activité réalisée au cours d’une période donnée. Les flux sont réels (échange de biens ou de services) ou monétaires.

Cette représentation met également en évidence un échange, c’est-à-dire une opération qui, en reliant deux agents économiques, leur permet de satisfaire de façon optimale un besoin économique.

Dans cette représentation, tout ce qui est produit par l’entreprise est composé de biens qui sont tous consommés par les ménages. Les ménages n’épargnent pas.

 

Les flux

Les deux catégories de flux qui circulent entre les agents économiques peuvent être :

– des flux réels : biens ou services. Ce sont des biens ou des services qui sont échangés ;

– des flux monétaires : argent. C’est alors de l’argent qui circule.

 

Un circuit dynamique

1. Les institutions financières

On peut introduire une dynamique en faisant l’hypothèse que les ménages épargnent une partie de leur revenu. Cette simple opération permet d’introduire un troisième acteur : les institutions financières. Elles vont collecter l’épargne et la mettre à la disposition des entreprises qui veulent investir.

2. L’État

L’ensemble des acteurs va avoir besoin d’une régulation autre que la seule régulation du marché. C’est le rôle de l’État. L’État va effectuer des prélèvements (impôts, taxes, cotisations) pour pouvoir fournir des services publics aux agents.

3. Le reste du monde

On peut enfin élargir ce circuit au reste du monde en mettant en évidence les relations entre les agents économiques nationaux et les agents économiques extérieurs. On fait alors apparaître dans le circuit les flux d’importations et d’exportations, et leurs contreparties monétaires que sont les flux de devises

 

Acteurs Opérations effectuées… … en relation avec

Ménages (salariés et consommateurs)

Consommer des biens et services Entreprises
Fournir un travail Entreprises
Épargner Banques
Payer des impôts, des taxes et cotisations sociales Administrations publiques
Placer de l’argent Banques
Recevoir des intérêts Banques
Faire des dons Associations

Entreprises

Produire des biens et services Ménages
Acheter des biens et services Entreprises
Emprunter Banques
Payer des impôts, des taxes et des cotisations sociales Administrations publiques
Payer des salariés Ménages

Banques

Collecter l’épargne Ménages
Prêter Entreprises / Ménages
Rémunérer les placements Entreprises / Ménages
Payer des impôts et taxes Administrations publiques

Administrations publiques (État, organismes sociaux)

Collecter les impôts et les taxes Entreprises / Ménages
Fournir des services publics Entreprises / Ménages
Percevoir des cotisations sociales Entreprises / Ménages
Verser des prestations sociales Entreprises / Ménages
Verser des subventions Associations
Emprunter Banques

Associations

Fournir des services non marchands Ménages
Collecter des dons Ménages
Recevoir des subventions Administrations publiques

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s